SAVOIE-FORTIFICATIONS



  
Menu • Avant propos • Cartographie • Ouvrages • Hommes • Actu • News • Liens • Contact • Livre d'Or 

Remonter

Conclusion :

ARMEE DES ALPES
ETAT MAJOR
3e BUREAU
N°3305/.S.

   

 

 

QG le 25 JUIN 1940

ORDRE GENERAL

    Au moment où cessent les hostilités, je remercie les Troupes de l'ARMEE des ALPES de l'effort qu'elles viennent de fournir.
    Réduites, face à la frontière Italienne, aux troupes de Forteresse et à 3 divisions d'Infanterie, elles ont contenu les deux armées qui leur étaient opposées, à l'effectif d'une trentaine de Divisions. Des Troupes d'Avant-Postes, qui n'avaient qu'une mission de surveillance, se sont confiées à elles-mêmes des missions de résistance, de contre-attaque même. Dans certaines actions, elles ont fait des prisonniers en nombre supérieur à leur propre effectif. Nos ouvrages d'Avant-Poste ont tenu vaillamment, même encerclés. Notre Position fortifiée, qui n'a été atteinte que sur une partie infirme du front, n'a nulle part été violée. On a vu des équipages d'ouvrages qui, l'ennemi arrivé à leur contact et les troupes d'intervalle faisant défaut, sortaient de leur béton pour attaquer. Chacun a ainsi donné bien plus même que ce que sa mission stricte lui commandait.
    A l'attaque allemande contre les arrières de l'ARMEE, je ne pouvais opposer que des réserves infimes. La défense a été improvisée et assurée par des régiments Régionaux, des éléments de toutes armes levés en toute hâte dans les dépôts, des Unités à terre de la MARINE et de l'AIR que leur belle camaraderie de combat lançait à notre secours. Vieilles classes jusqu'à recrues de quelques mois s'y coudoyaient. Tous ont tenu le coup contre des forces bien supérieures, élite d'une Armée puissante, dont la poussée a été limitée pied à pied dès que le contact a été pris. Ceux qui ont fait cela ont le droit d'être fiers.
    Moi-même je le suis de tous ceux qui ont combattu, face à l'EST, face au NORD, face à l'OUEST.
    Maintenant en ces heures cruelles, quel est notre devoir de défenseur des ALPES, de FRANCAIS ?
    Le devoir de tout de suite : rester unis entre soldats, solides, être prêts à montrer à tous, Français et Etrangers, la belle allure, la tenue impeccable, le moral haut de la troupe d'élite qu'est l'ARMEE des ALPES.
    Le devoir de demain : rester unis entre FRANCAIS, pour panser nos blessures, reconstruire, matériellement et moralement notre chère FRANCE.
    Elle n'est pas morte, elle ne peut mourir. J'ai foi indéfectible en son avenir.

    Vous l'avez bien défendue, merci. Croyez en elle. Courage et Confiance - Travail et Union - Vous la reverrez belle et Forte.

 

Le Général d'Armée OLRY
Commandant de l'ARMEE des ALPES

Signé : OLRY

    Retour Juin 1940.

Copyright © www.savoie-fortifications.com 2004-2018.
Tous droits réservés.