SAVOIE-FORTIFICATIONS



  
Menu • Avant propos • Cartographie • Ouvrages • Hommes • Actu • News • Liens • Contact • Livre d'Or 

Remonter
Avertissement
Abréviations
Glossaire
Auteur
Sources
Remerciements
Plan du site
Technique

Avant-propos :

    La Savoie !

    Pour beaucoup, la Savoie, c'est la montagne, le ski, la randonnée ; la neige et le froid, les routes escarpées et les paysages de carte postale...

    Mais la Savoie est avant tout un lieu d'échange. Depuis l'installation de l'Homme dans les Alpes, la Savoie a toujours été un lieu de passage : depuis la voie Romaine du Petit Saint Bernard, jusqu'aux tunnels du Fréjus, en passant par la route royale du Mont Cenis. Et demain peut être la nouvelle liaison rapide Lyon - Turin...

    La Savoie, c'est aussi toute une économie de montagne. D'abord développée autour de l'élevage ; puis de l'exploitation des mines (plomb, argent, fer ; sel). Avant que la révolution industrielle ne viennent bouleverser le paysage, en dotant les cours d'eau de central hydroélectriques, et en tapissant le fond des vallées d'usine métallurgiques. Enfin le tourisme fait son apparition ; les étrangers viennent admirer le chaos des glaciers et bénéficier de l'air alpin, comme en témoigne le Parc National de la Vanoise. Le ski débute dans les années 30 à Val d'Isère ; aujourd'hui la Savoie abrite les plus importants domaines skiables du monde.

    La Savoie, c'est surtout un pays convoité. De tout temps, les nations combattirent pour la possession de cette voie de passage : Romains, Bourguignons, royaumes de France et de Piémont-Sardaigne... jusqu'au Duché de Savoie. La nouvelle Italie unifiée céda à la France la Savoie (1860) ; mais les querelles ne s'arrêtèrent pas là : Mussolini comptait bien récupérer cette terre historique.

    Les tensions constantes entre les voisins conduisirent naturellement à l'édification d'une barrière contre les invasions : les fortifications. Tant que la Savoie était un Duché, les ouvrages étaient construits aux entrées des grandes vallées (citadelle de Montmélian, fort Barraux). Avec l'extension de la Savoie au royaume de Piémont-Sardaigne (1810), une nouvelle barrière fut édifiée à l'approche des cols (barrière de l'Esseillon). Enfin, l'annexion française (1860) porta définitivement la frontière sur la ligne de partage des eaux entre Rhône et Pô.

    C'est cette dernière période qui est traitée ici. Ce site vous invite à suivre les traces du Général Séré de Rivières et du Ministre Maginot, dans la construction de fortifications. Deux générations d'ouvrages différents, mais un seul but : verrouiller les portes d'Italie.

    Bonne visite !

    Retour Menu.

Copyright © www.savoie-fortifications.com 2004-2010.
Tous droits réservés.