SAVOIE-FORTIFICATIONS



  
Menu • Avant propos • Cartographie • Ouvrages • Hommes • Actu • News • Liens • Contact • Livre d'Or 

Remonter
Albertville
Chamousset

Secteur Combe de Savoie :

Situation :

    La Combe de Savoie se situe dans la partie savoyarde du Grésivaudan, large vallée glaciaire, longue de 80 Km, entre Grenoble et Albertville, délimitant les massifs des Préalpes et des Alpes Centrales. Elle regroupe les débouchés de la Tarentaise, de la vallée de Beaufort, du Val d'Arly, de la Cluse de Faverge et de la Maurienne ; elle débouche elle-même sur Chambéry par la Cluse du même nom, et sur Grenoble.

    Cette vallée d'altitude peu élevée (300m en moyenne) au relief quasi inexistant est une voie de communication importante : voies ferrées, routes, anciennement navigation fluviale, et même voie romaine. Notons que la principale voie de communication entre Lyon et Turin emprunte la Combe de Savoie avant de suivre la Maurienne : voie ferrée du tunnel du Fréjus et RN 6 (anciennement route royale). Du point de vue militaire, la Combe de Savoie est le dernier point où l'envahisseur peut être arrêté facilement avec l'appui du relief.

Mission :

    La Combe de Savoie étant le dernier point de relief facilement défendable tout en restant à proximité des voies de communications, les concepteurs de la ligne de défense Séré de Rivières savoyarde nouvellement annexée vont profiter de la géographie. Il s'agit de barrer les débouchés des grandes vallées frontalières (Tarentaise et Maurienne) en s'appuyant sur le relief. Par précautions, les vallées adjacentes sont également barrées en cas de contournement de la défense principale : vallée de Beaufort (très proche de la frontière aux pieds du Mont Blanc), Val d'Arly (qui communique avec la vallée de l'Arve entre St Gervais et Sallanches), et la Cluse de Faverge (qui ouvre le passage vers Annecy).

    La position de résistance ainsi constituée est la dernière porte avant les larges plaines menant au coeur du pays. C'est pourquoi elle est conçu pour résister malgré l'encerclement ou la chute d'un ouvrage, et ce quelques soient les moyens employés par l'ennemi.

Composition :

    Le secteur Combe de Savoie est organisé en places, implantées aux débouchés des grandes vallées : Albertville et Chamousset. Il s'agit d'interdire les vallées par des feux d'artillerie infranchissables, couvrant le fond de vallée comme les flans et passages secondaires. Ces deux places sont indépendantes, et constituent des points de défense fermés. Voici les missions des places :

Place Direction Communication Infrastructures Défense
Albertville Tarentaise (SE) Italie par Bourg St Maurice Route, VF jusqu'à Bourg St Maurice Barrage de vallée
Vallée de Beaufort (NE) Beaufortin, proche de l'Italie Route Batterie et blockhaus
Val d'Arly (N) Vallée de l'Arve Route Fort isolé
Cluse de Faverge (NO) Annecy Route et VF Fort isolé
Chamousset Maurienne (SE) Italie par Modane Route et VF par tunnel du Fréjus Barrage de vallée et batterie pour passage secondaire

Armement :

    Le principe retenu consiste à barrer les voies de passages par des feux d'artillerie. Cette artillerie est abritée dans des forts, renforcés par des batteries et des blockhaus. Il s'agit la plupart du temps de pièces longues de moyenne puissance : 120L/77 et 155L/77, complétées suivant le relief de pièces à tir courbe : 95C.

    L'interdiction des passages stratégiques (vallées de la Maurienne et de la Tarentaise) est confiée à un barrage de vallée comprenant : un fort d'arrêt, un fort de protection et un fort de surveillance, complétés de batteries pour augmenter la puissance de feu et de blockhaus pour assurer la protection rapprochés des forts. Tous les ouvrages sont à portée de tir l'un de l'autre ; ils se couvrent mutuellement ou agissent ensemble, mais peuvent également effectuer des tirs de destructions en cas de chute de l'ouvrage voisin.

    Pour les vallées secondaires, la défense est concentrée dans un fort abritant de nombreuses pièces, agrémenté de batteries et parfois de blockhaus. Ces ouvrages sont à portée de tir des pièces longues des ouvrages de la place. Dans le cas d'Albertville,  ils constituent une ceinture fortifiée à deux échelons, capable de résister à l'encerclement malgré la chute des ouvrages de première ligne.

    Le secteur de la Combe de Savoie à peine achevé, les concepteurs changent de stratégie et décident de fortifier la Savoie au plus près de la frontière : en Tarentaise à Bourg St Maurice, en Maurienne à Modane. Les ouvrages de la Combe de Savoie ne seront donc pas modernisés, mais ils sont inclus dans le plan de défense de la Savoie comme ultime position de résistance, jusqu'à l'armistice du 25 juin 1940.

Localisation :

    Extrait de carte 1/200 000e du Service Cartographique de l'Armée, relevés de 1888. En bleu les positions de défense.

Place d'Albertville Place de Chamousset
Collection Y. Konieczny.

    Retour SFS.

Copyright © www.savoie-fortifications.com 2004-2010.
Tous droits réservés.